La CPI : Reparations pour Tombouctou

Home| Sitemap | Contact Us

La CPI : Reparations pour Tombouctou
By: Coalition for the Criminal Court
22 August 2017
 

La CPI ordonne des réparations pour la destruction à Tombouctou

Le 17 août, la CPI a rendu sa troisième ordonnance de réparation à ce jour, concernant le premier cas et déclaration de culpabilité de l’enquête du procureur de la CPI au Mali. Les juges de la CPI ont trouvé Ahmad al-Faqi al-Mahdi, qui avait plaidé coupable l’année dernière d’avoir intentionnellement mené des attaques contre des bâtiments religieux et historiques à Tombouctou en 2012, responsable personnellement de 2,7 millions d’euros pour les dommages liés à la condamnation pour crimes de guerre.

Ce fut de même le cas pour les victimes dans l’affaire Germain Katanga plus tôt cet été, où la Cour avait ordonné des réparations collectives et individuelles. Ces réparations sont destinées à la réhabilitation des sites spécifiques endommagés par les attaques ainsi que les problèmes financiers, économiques et émotionnels de la communauté de Tombouctou dans son ensemble, tandis que le composant individuel compense les victimes dont les moyens de subsistance dépendent exclusivement des sites attaqués ainsi que ceux dont les ancêtres y ont été enterrés. Les juges ont demandé que le volet individuel soit classé par ordre de priorité dans le plan de mise en œuvre du Fonds au profit des victimes, qui doit être remis le 16 février 2018.

« Non seulement l’ordre d’aujourd’hui porte sur ses mérites plus vastes de la mission d’apporter des réparations aux victimes de crimes graves à Tombouctou, mais l’attention particulière de l’ordre pour le genre s’ajoute aux progrès déjà accomplis par la CPI dans l’avancement de la justice de genre », a déclaré Alix Vuillemin-Grendel, juriste principal de la Coalition pour la Cour pénale internationale. « Reconnaitre que les femmes et les filles, en raison de leur sexe, font face à des risques et à une discrimination supplémentaires en ce qui concerne l’accès aux sites culturels et religieux et à la défense de ce patrimoine, et reconnaitre l’instruction spécifique de la Cour afin de s’assurer que, dans toute initiative de réparation, les femmes et les filles ne sont pas discriminées, veille à ce que cette ordonnance de réparation rend justice à toutes les victimes, y compris celles qui sont les plus marginalisées en raison de leur sexe ».

L’article original

Lisez tout sur l’ordonnance de réparations sur le site de la CPI

Photo : Dans une première historique, la CPI a annoncé jeudi des réparations pour la destruction des monuments culturels et religieux protégés par l’UNESCO à Tombouctou, au Mali. L’islamiste al-Mahdi est personnellement responsable de 2,7 millions d’euros. Source : Coalition for the Criminal Court.

HLRN Publications

Land Times



All rights reserved to HIC-HLRN -Disclaimer