France: Les expulsions de bidonvilles s’accélèrent

Home| Sitemap | Contact Us

France: Les expulsions de bidonvilles s’accélèrent
By :Julia Pascual, RTL
26 October 2020

A l’approche de la trêve hivernale, les expulsions de bidonvilles s’accélèrent : les associations dénoncent une politique « irresponsable »

Malgré la crise sanitaire, les démantèlements se multiplient. Les associations dénoncent une politique « irresponsable ».

Ici, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), dissimulées sur un terrain vague entre le vélodrome municipal et le bâtiment des Archives nationales de Pierrefite, environ quatre cents personnes, Roms de Roumanie, vivotaient depuis deux ans jusqu’à leur expulsion, jeudi 22 octobre. Quelque quatre-vingts baraquements avaient été construits avec des matériaux de récupération, souvent des lattes de palettes et des planches de bois aggloméré, clouées entre elles. Au fil du temps, une décharge à ciel ouvert s’était constituée en limite de terrain où, parfois contre rétribution financière, des artisans déversaient leurs gravats et autres encombrants.

La trêve hivernale approche à grand pas. Le 1er novembre, les locataires ne pourront pas être expulsés de leur logement même si une mesure a été prononcée. Une mesure qui s`étend dorénavant aux bidonvilles. Pour la première fois, les quelque 571 camps de fortune, qui abritent près de 16.000 personnes en France, ne pourront pas être démantelés et évacués jusqu`à la fin du mois de mars.

Cependant, à deux jours de l`entrée en vigueur de la trêve hivernale, les expulsions s`accélèrent. C`est le cas dans le village de Vauhallan, dans l`Essonne, où des personnes au regard malveillant ont essayé de mettre le feu au campement, raconte Nicolaé Oïta, pédagogue social à l`association Intermèdes Robinson.

La pression est donc maximale pour ces 40 familles entassées dans les caravanes ou baraques en bois. Surtout qu`elles ont déjà reçu la visite des autorités. La majorité a alors décidé de partir de ce campement afin de ne perdre l`intégralité de leurs affaires. Les gendarmes, la police... Ils peuvent faire pression en disant que s`ils partent le jour même de l`expulsion, ils ne pourront pas récupérer leurs affaires. Vous imaginez bien que les familles, tout ce qu`elles ont, ce trouvent dans ces baraques, explique le membre d`Intermèdes Robinson.

Avant même de trouver un autre campement, la mission première de ces familles s`apparente donc à récupérer la tôle, les bâches et les planches. Tout cela en sachant très bien que le compte à rebours avant la prochaine expulsion reprendra au mois de mars.

Article original

Photo: Avant la trêve hivernale, les expulsions s`accélèrent dans les bidonvilles. Source : Francois Guillot / AFP.

Veuillez voir aussi:

A Pandemic of Violations

Autres articles pertinents:

571 bidonvilles abritent quelque 16.000 personnes en France

Bidonvilles : On déplace le problème sans le résoudre, déplore Valérie Pécresse

Hauts-de-Seine : la justice ordonne le démantèlement d`un bidonville rom


Land Times

HLRN Publications
Location, location, location.



All rights reserved to HIC-HLRN -Disclaimer