Sahara occidental : Lettre ouverte au SG de l’ONU

Home| Sitemap | Contact Us

Sahara occidental : Lettre ouverte au SG de l’ONU
By :Groupe de Soutien de Genève pour la Protection et la Promotion des Droiits Humains au Sahara occidental
16 April 2021

Lettre ouverte au Secrétaire Général de l’ONU

Genève / Bir Lehlu, 16 avril 2021

Si vous êtes neutre dans des situations d`injustice, vous avez choisi le camp de l`oppresseur. Si un éléphant a son pied sur la queue d`une souris et que vous dites que vous êtes neutre, la souris n`appréciera pas votre neutralité. - Archevêque Desmond Tutu

Excellence,

A l`occasion de la prochaine réunion du Conseil de Sécurité de l`ONU sur le Sahara Occidental, le Groupe de Soutien de Genève pour la Protection et la Promotion des Droits de l`Homme au Sahara Occidental, incluant la Commission Nationale Sahraouie des Droits de l`Homme (CONASADH) et de nombreuses organisations sahraouies travaillant dans le domaine des Droits de l`Homme, vous transmettent le message du peuple sahraoui du Territoire Non Autonome Occupé et de la diaspora sahraouie :

Nous n`apprécions plus la neutralité de l`ONU.

Pour être plus précis, le silence persistant observé par le Secrétariat de l`ONU, à l`exception des déclarations du Secrétaire-Général Ban Ki-moon à la fin de son second mandat, montre clairement que le Secrétariat de l`ONU n`est pas neutre dans la question de la non-application de la résolution 1514 (XV) au Sahara Occidental, mais qu`il favorise la poursuite de l`occupation illégale du Territoire par le Royaume du Maroc. Le peuple sahraoui considère que l`ONU est en partie responsable de la récente reprise du conflit armé au Sahara Occidental.

Bien sûr, la position de deux grandes puissances (les Etats-Unis et la France) est préjudiciable au libre exercice du droit à l`autodétermination du peuple du Sahara Occidental et les deux gouvernements sont objectivement complices des violations systématiques et graves des droits de l`homme et des infractions aux normes du Droit International Humanitaire au Sahara Occidental.

Mais cela ne doit pas vous empêcher de vous exprimer clairement et d`appeler à l`action pour les droits de l`homme au Sahara Occidental, y compris le droit à l`autodétermination et à l`indépendance conformément à la résolution 1514 (XV) de l`Assemblée générale.

Ces dernières années, plusieurs procédures spéciales du Conseil des droits de l`homme et organes de traités ont exprimé leurs préoccupations concernant les violations des droits de l`homme (y compris le droit à l`autodétermination) commises par la puissance occupante au Sahara Occidental (voir annexe).

Le Royaume du Maroc rejette systématiquement toutes les allégations, toutes les décisions et les avis adoptés par les mécanismes des droits de l`homme de l`ONU. Il n`y a pas d`enquêtes indépendantes sur les actes de torture au Royaume du Maroc ou au Sahara Occidental, alors que la pratique est systématique contre les défenseurs des droits humains et les journalistes sahraouis, comme c’est le cas des prisonniers du Groupe de Gdeim Izik, notamment de Mohamed Lamine Haddi, prisonnier politique sahraoui en grève de la faim qui est alimenté de force depuis deux mois et de Sultana Khaya qui se trouve en détention arbitraire chez elle suite à l`encerclement de son domicile de la part des Forces d`occupation.

Si le Royaume du Maroc a ratifié en mai 2013 la Convention sur les disparitions forcées, il n`a pas encore présenté son premier rapport au Comité. Le Royaume du Maroc est le seul pays africain qui n`a pas adhéré à la Charte africaine des droits de l`homme et des peuples.

Dans ces conditions, il est choquant de voir que dans votre dernier rapport au Conseil de Sécurité (S/2020/238) vous avez résumé les violations des droits de l`homme commises par le Royaume du Maroc en deux paragraphes et que vous avez donné de l`espace à la propagande de la puissance occupante sur les prétendues violations des droits de l`homme dans les camps de réfugiés sahraouis.

Le peuple sahraoui apprécierait beaucoup que vous exprimiez votre préoccupation concernant les violations systématiques et graves des droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels des réfugiés en conséquence de l`occupation militaire illégale de longue date de leur terre par le Royaume du Maroc; y compris le pillage illégal1 persistent de leurs ressources naturelles par des sociétés internationales et marocaines, dont certaines appartiennent au roi Mohamed VI, dont la fortune personnelle est passée de 1 à 5 milliards de dollars US depuis son accession au trône selon le magazine Forbes.

Ils apprécieraient également beaucoup que vous fassiez une référence approfondie aux allégations contenues dans les documents énumérés dans l’annexe : il y a matière à remplir des pages concernant les violations des droits de l`homme dans votre rapport sur le Sahara occidental!

En 1966, l`Assemblée générale des Nations Unies a invité la Puissance administrante (l`Espagne) à arrêter le plus tôt possible, en conformité avec les aspirations du peuple autochtone du Sahara espagnol, les modalités d’organisation d`un référendum qui sera tenu sous les auspices de l’ONU afin de permettre à la population autochtone du territoire d`exercer librement son droit à l`autodétermination (Res. 2229 - XXI, 20 Dec. 1966).

Cela fait maintenant 55 ans que la population autochtone du Territoire Non Autonome du Sahara Occidental attend que le référendum soit organisé sous les auspices de l`ONU.

Deux ans après la démission de l`ancien président Horst Köhler de son poste d`envoyé personnel, il est clair maintenant pour tout le monde qu`il sera impossible de trouver un diplomate expérimenté et acceptable pour les deux parties au conflit qui pourrait prendre ce poste. Prolonger indéfiniment la recherche d`une telle personne revient à soutenir l`occupation illégale par le Royaume du Maroc. Nous vous invitons donc à

reprendre immédiatement le processus en invitant les deux parties au conflit et leurs voisins (Algérie et Mauritanie), en tant qu`observateurs, dans vos bureaux à New York et à faire rapport au Conseil de sécurité.

Il n`y a aucune raison d`abandonner le peuple sahraoui !

Les 276 organisations membres du Groupe de Soutien de Genève pour la Protection et la Promotion des Droits de l`Homme au Sahara Occidental vous demandent respectueusement de:

recommander aux membres du Conseil de Sécurité l`inclusion d`une composante Droits de l`Homme dans le mandat de la MINURSO ; recommander aux membres du Conseil de sécurité l`inclusion d`une composante Etat de droit dans le mandat de la MINURSO ; et d`engager votre responsabilité personnelle dans la conduite de la négociation pour l`organisation d`un référendum libre d`autodétermination pour le peuple sahraoui.

Salutations respectueuses.

**********

Contacts :

Gianfranco Fattorini – AAJ

+41793265102 (Whatsapp / Signal)

fgf.aaj@outlook.com

Abba El Haissan –CONASADH

+213655366853 (Whatsapp)

ujsahara@gmail.com

1 https://vest-sahara.s3.amazonaws.com/wsrw/feature-images/File/146/60746fc07b385_Pforplunder2021_web.pdf

Groupe de Soutien de Genève pour la Protection et la Promotion

des Droiits Humains au Sahara occidental

www.genevaforwesternsahara.org

ANNEXE

Jurisprudence des mécanismes des droits de l`homme de l`ONU

Groupe de travail des Nations Unies sur la détention arbitraire

• Avis n° 68/2020, 23-27 novembre 2020, concernant Walid Salek El Batal

• Avis n° 52/2020, 24- 28 août 2020, concernant Ali Saadouni

• Avis n° 67/2019, 18-22 novembre 2019, concernant le Groupement d`étudiants/Groupement d`El Wali

• Avis n° 23/2019, 24 avril - 3 mai 2019, concernant Ndor Laaroussi

• Avis n° 60/2018, 20-24 août 2018, concernant Mbarek Daoudi

• Avis n° 31/2018, 17-26 avril 2018, concernant Mohamed Al-Bambary

• Avis n° 11/2017, du 19 au 28 avril 2017, concernant Salah Eddine Bassir.

Communications des procédures spéciales de l`ONU

• Communication AL MAR 5/2020, datée du 7 janvier 2021, concernant Naziha El Khalidi, Aminatou haidar, Mahfouda Bamba Lafgir (Lekfir), Yahya Mohame Elhafed Iaazza, Al-Hussein Al-Bashir Ibrahim, Mohamed Radi Elili, Ali Saadouni et Nour Eddin El Aargoubi

• Communication AL MAR 2/2020, datée du 7 septembre 2020, concernant Hussein Bachir Brahim

• Communication AL MAR 3/2020, du 21 juillet 2020, concernant Khatri Dadda

• Communication AL MAR 3/2019, datée du 8 novembre 2019, concernant Walid Salek El Batal

• Communication AL MAR 2/2019 du 4 juin 2019 concernant Naziha El Khalidi

• Communication AL MAR 1/2019 du 3 avril 2019 concernant Naziha El Khalidi

• Communication AL MAR 3/2017 du 20 juillet 2017 concernant le groupe Gdeim Izik

• Communication AL MAR 5/2016 du 12 décembre 2016 concernant Amidan Said et Brahim Laajail

• Communication AL MAR 2/2016 du 6 mai 2016 concernant l`expulsion des avocats de la défense.

• Communication AL MAR 1/2016 du 22 mars 2016 concernant El Ghalia Djimi

• Communication AL MAR 6/2015 du 3 août 2015 concernant Fatimetou Bara, Ghalia Djimi et Alouat Sidi Mohamed.

• Communication JAL AL MAR 7/2014 du 13 novembre 2014 concernant M. Hassanna al-Wali.

• Communication UA MAR 5/2014 du 30 juillet 2014 concernant Mahmoud El Haissan.

• Communication MAR 2/2014 du 9 avril 2014

• Communication JUA 1/2013 du 24 mai 2013

• Communication MAR 1/2012 du 23 mars 2012 concernant l`ASVDH

• Communication MAR 8/2011 du 29 novembre 2011 concernant l`ASVDH

• Communication MAR 6/2011 du 4 novembre 2011

• Communication MAR 1/2011 du 3 février 2011 concernant le camp de Gdeim Izik

Comité des droits économiques, sociaux et culturels de l`ONU

Observations finales sur le quatrième rapport périodique du Maroc - E/C.12/MAR/CO/4*

(08/10/2015).

Comité des droits civils et politiques de l`ONU (Comité des droits de l`homme)

Observations finales sur le sixième rapport périodique du Maroc - CCPR/C/MAR/CO/6 (02/11/2016).

Comité des Nations Unies contre la torture

Décision adoptée par le Comité en vertu de l`article 22 de la Convention, concernant la

communication n° 606/2014 - CAT/C59/D/606/2014 (15/11/2016).

Photo: Aegee Magazine.


Land Times

HLRN Publications
Absent: the human right to adequate housing, in a Brazilian favela



All rights reserved to HIC-HLRN -Disclaimer